UPS publie ses résultats du 4e trimestre de 2020

Lire le communiqué de presse Lire le communiqué de presse Lire le communiqué de presse

Atlanta, Géorgie

  • Les revenus consolidés ont augmenté de 21,0 % à 24,9 milliards de dollars; croissance dans tous les segments
  • Bénéfice d’exploitation consolidé en hausse de 1,6 % à 2,2 milliards de dollars, en hausse de 26,0 % sur une base ajustée*
  • BPA dilué de (3,75 $); BPA dilué ajusté de 2,66 $, en hausse de 26,1 %
  • Pour l’année, le chiffre d’affaires et le bénéfice dilué ajusté par action les plus élevés de l’histoire de l’entreprise.

UPS (NYSE: UPS) a annoncé aujourd’hui un chiffre d’affaires consolidé de 24,9 milliards de dollars au quatrième trimestre 2020, soit une augmentation de 21,0 % par rapport au quatrième trimestre de 2019. Le volume quotidien moyen consolidé a augmenté de 10,6 % d’une année sur l’autre. Le bénéfice d’exploitation s’est établi à 2,2 milliards de dollars, en hausse de 1,6 % par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, ou de 26,0 % sur une base ajustée. La perte nette était de 3,3 milliards de dollars pour le trimestre; le bénéfice net ajusté était de 2,3 milliards de dollars ou 26,4 % de plus qu’à la même période l’an dernier.

Au quatrième trimestre, la perte diluée par action était de 3,75 $, comparativement à une perte diluée par action de 0,12 $ au quatrième trimestre de 2019. Le bénéfice dilué par action ajusté (BPA) a augmenté de 26,1 % à 2,66 $, comparativement à 2,11 $ de la même période précédente an. 

Pour le quatrième trimestre de 2020, les résultats PCGR incluent une charge totale de 5,6 milliards de dollars, ou 6,38 dollars par action diluée, composée d’une charge de retraite hors trésorerie après impôt (MTM) de 4,9 milliards de dollars, - une charge de transformation fiscale de 114 millions de dollars et une charge de dépréciation après impôts de 545 millions de dollars associée à la décision de la société de vendre UPS Freight. Les résultats GAAP du quatrième trimestre 2019 de la société comprenaient une charge totale de 1,9 milliard de dollars, ou 2,23 $ par action diluée, composée d’une charge de retraite MTM hors trésorerie après impôts de 1,8 milliard de dollars, d’une charge de transformation après impôts de 39 millions de dollars et Charge de réserve légale après impôt aux États-Unis de 91 millions de dollars.

« Notre performance financière au quatrième trimestre a dépassé nos attentes, et je remercie tous les employés UPS pour leurs efforts extraordinaires pour fournir un service de pointe pendant les vacances », a déclaré Carol Tomé, directrice générale d’UPS. « Je tiens également à remercier nos clients qui ont travaillé en collaboration avec nous au cours de cette année difficile. Alors que nous regardons au-delà de 2020 dans la nouvelle année, nous sommes optimistes. Au cours du quatrième trimestre, nous avons commencé à transporter les vaccins COVID-19, et nous sommes prêts à apporter espoir et santé aux populations du monde entier. »

Segment américain national

 

 

T4 2020

Résultat opérationnel

T4 2020

 

T4 2019

Résultat opérationnel

T4 2019

Chiffre d’affaires

15 744 M $

 

13 408 M $

 

ajusté

1 247 M $

1 379 M $

1 074 M $

1 207 M $

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 17,4 %, tiré par la croissance des petites et moyennes entreprises.
  • Les revenus par pièce ont augmenté de 7,8 %, stimulés par le secteur résidentiel terrestre.
  • La marge d’exploitation était de 7,9 %; la marge d’exploitation ajustée était de 8,8 %.

Segment international

 

 

T4 2020

Résultat opérationnel

T4 2020

 

T4 2019

Résultat opérationnel

T4 2019

Chiffre d’affaires

4 770 M $

 

3 762 M $

 

ajusté

1 148 M $

1 160 M $

799 M $

809 M $

  • Le volume quotidien moyen a augmenté de 21,9 %, avec une croissance des exportations de toutes les régions.
  • Les revenus ont augmenté de 26,8 %, grâce aux activités dans les régions Asie et Europe.
  • La marge d’exploitation était de 24,1 %; la marge d’exploitation ajustée était de 24,3 %.

Segment Chaîne d’approvisionnement et fret

 

 

T4 2020

Résultat opérationnel

T4 2020

 

T4 2019

Résultat opérationnel

T4 2019

Chiffre d’affaires

4 382 M $

 

3 398 M $

 

Résultats des opérations (perte)

-228 M $

331 M $

260 M $

262 M $

  •  Le chiffre d’affaires a augmenté de 29,0 %, avec une forte demande du marché dans presque toutes les activités, y compris le transit de fret hors d’Asie et UPS Healthcare.
  • La marge d’exploitation était de -5,2 %; la marge d’exploitation ajustée était de 7,6 %.

Résultats consolidés sur l’ensemble de l’exercice 2020

  • Les revenus ont augmenté de 14,2 % pour atteindre 84,6 milliards de dollars.
  • Le bénéfice d’exploitation était de 7,8 milliards de dollars; le bénéfice d’exploitation ajusté s’est établi à 8,7 milliards de dollars, en hausse de 7,0 %.
  • Le BPA dilué a totalisé 1,64 $; le BPA dilué ajusté était de 8,23 $.
  • Les dépenses en immobilisations se sont élevées à 5,4 milliards de dollars, ou sur une base ajustée de 5,6 milliards de dollars.
  • Les flux de trésorerie disponibles annuels étaient de 5,1 milliards de dollars, dont 3,1 milliards de dollars de cotisations de retraite.
  • Les dividendes versés se sont chiffrés à 3,6 milliards de dollars, soit une augmentation par action de 5,2 % par rapport à l’année précédente.

* Les montants « ajustés » sont des mesures financières non définies par les PCGR. Voir l’annexe à cette publication pour une discussion sur les mesures financières non-PCGR, y compris un rapprochement à la mesure des PCGR la plus étroitement corrélée.

Perspectives

Compte tenu de l’incertitude économique persistante due à la pandémie mondiale, la société ne fournit pas de chiffre d’affaires ni de bénéfice dilué par action. Il fournit des orientations sur toute l’année pour l’allocation du capital.

Allocation de capital pour l’année 2021

  • Les dépenses en immobilisations devraient être d’environ 4,0 milliards de dollars.
  • Les dividendes devraient augmenter, sous réserve de l’approbation du conseil d’administration.
  • Les échéances de la dette à long terme de 2,5 milliards de dollars seront remboursées à leur échéance.
  • Le taux d’imposition effectif devrait être d’environ 23,5 %.
  • La Société n’a pas l’intention de racheter des actions ou d’accéder aux marchés des capitaux d’emprunt en 2021.

La PDG d’UPS, Carol Tomé, et Brian Newman, directeur financier, discuteront des résultats du quatrième trimestre avec les investisseurs et les analystes lors d’une conférence téléphonique à 8 h 30 HE, 2 février 2021. Cet appel sera ouvert à d’autres personnes par le biais d’une webémission en direct. Pour accéder à l’appel, allez à l’adresse www.investors.ups.com et cliquez sur « Earnings Webcast ». Des renseignements financiers supplémentaires sont inclus dans les tableaux financiers détaillés publiés à l’adresse www.investors.ups.com sous « Financials » et déposés auprès de la SEC en tant que pièce jointe à notre rapport actuel sur formulaire 8-K.

À propos d’UPS

UPS (NYSE: UPS) est l’une des plus importantes sociétés de livraison de colis au monde avec un chiffre d’affaires de 84,6 milliards de dollars en 2020 et fournit une large gamme de solutions logistiques intégrées à des clients dans plus de 220 pays et territoires. Les plus de 540 000 employés de l’entreprise adoptent une stratégie énoncée simplement et exécutée avec force : Priorité au client. Guidée par ses employés. Axée sur l’innovation. UPS s’engage à être un gardien de l’environnement et à contribuer positivement aux communautés que nous servons dans le monde. UPS adopte également une position forte et inébranlable en faveur de la diversité, de l’équité et de l’inclusion. L’entreprise se retrouve sur Internet à l’adresse www.ups.com, avec plus de renseignements aux adresses www.stories.ups.com et www.investors.ups.com.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué et nos autres documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission contiennent et pourront à l’avenir contenir des « déclarations prospectives » au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Énoncés autres que ceux de faits actuels ou historiques, et tous les énoncés accompagnés de termes, comme « croire », « projeter », « prévoir », « estimer », « supposer », « avoir l’intention », « anticiper », « cibler », « planifier », et des termes similaires, sont destinés à être des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont soumis aux dispositions de la sphère de sécurité des lois fédérales sur les valeurs mobilières conformément à l’article 27A du Securities Act de 1933 et à l’article 21E du Securities Exchange Act de 1934.

De temps à autre, nous incluons également des déclarations prospectives écrites ou orales dans d’autres documents divulgués publiquement. Ces énoncés peuvent se rapporter à notre intention, à nos convictions et à nos attentes actuelles concernant notre orientation stratégique, nos perspectives et nos résultats futurs, et donner nos attentes actuelles ou nos prévisions d’événements futurs ; ils ne concernent pas strictement des faits historiques ou actuels. La direction croit que ces énoncés prospectifs sont raisonnables et appropriés. Cependant, il convient de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives, car ces déclarations ne sont valables qu’à la date à laquelle elles sont faites.

Les énoncés prospectifs sont soumis à certains risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de notre expérience historique, de nos attentes actuelles ou de nos résultats prévus. Ces risques et ces incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter : poursuite des incertitudes liées à l’impact de la pandémie de COVID-19 sur notre entreprise et nos activités, notre performance financière et liquidité, nos clients et fournisseurs et l’économie mondiale; changements dans les conditions économiques générales aux États-Unis ou à l’étranger; concurrence importante à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale; changements dans nos relations avec nos clients importants; changements dans l’environnement réglementaire aux États-Unis ou à l’étranger; exigences de sécurité physiques ou des données accrues ou plus complexes; exigences en matière de sécurité physique ou de données accrues ou plus complexes; les réponses juridiques, réglementaires ou du marché au changement climatique mondial; les résultats des négociations et des ratifications des contrats de travail; grève, arrêts de travail ou ralentissement par nos employés; les effets de la modification des prix d’énergie, y compris l’essence, le diesel et le carburant jet, et les interruptions des approvisionnements de ces marchandises; les changements dans les taux de change ou les taux d’intérêt; l’incertitude découlant de la disparition prévue de LIBOR et de la transition vers tout autre indice d’intérêt; notre capacité à maintenir notre image de marque; notre capacité à attirer et à retenir des employés qualifiés; violations de la sécurité des données; les perturbations à Internet ou à notre infrastructure technologique; les interruptions ou les répercussions sur notre entreprise de catastrophes ou d’événements naturels ou artificiels, y compris des attaques terroristes, des épidémies ou des pandémies; notre capacité à prévoir avec précision nos besoins futurs en matière d’investissement; l’exposition à des développements économiques, politiques et sociaux changeants dans les marchés internationaux et émergents; changements dans la stratégie d’affaires, les règlements gouvernementaux ou les conditions économiques ou du marché pouvant entraîner une détérioration de nos actifs; augmentation de nos dépenses ou de nos obligations en matière de financement relativement à la santé des employés, à la santé des retraités et/ou aux régimes de retraite; passif fiscal supplémentaire ou international potentiel; les réclamations ou litiges potentiels liés à la main-d’œuvre et à l’emploi, les blessures corporelles, les dommages matériels, les pratiques commerciales, la responsabilité environnementale et autres questions; notre capacité à réaliser les bénéfices anticipés des acquisitions, des dispositions, des coentreprises ou des alliances stratégiques; notre capacité à réaliser les avantages prévus de nos initiatives de transformation; les fluctuations cycliques et saisonnières de nos résultats d’exploitation; notre capacité à gérer les dépenses d’assurance et de sinistre; et d’autres risques discutés dans nos dossiers avec la Securities and Exchange Commission de temps à autre, y compris notre rapport annuel sur le formulaire 10-K pour l’année terminée le 31 décembre 2019, notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour le trimestre terminé le 31 mars 2020 et les rapports archivés. Vous devez tenir compte des limites et des risques associés aux déclarations prospectives et ne pas vous fier indûment à l’exactitude des prévisions contenues dans ces déclarations prospectives. Nous n’assumons aucune obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs pour refléter des événements, des circonstances, des changements dans les attentes ou la survenance d’événements imprévus après la date de ces énoncés.

Rapprochement des mesures financières PCGR et non-PCGR

Nous adjoignons à la communication de nos renseignements financiers, déterminée en vertu des principes comptables généralement reconnus (« PCGR »), certaines mesures financières non-PCGR, y compris la compensation et les avantages « ajustés », les dépenses d’exploitation, le résultat opérationnel, la marge d’exploitation, les autres produits et (charges), le résultat avant impôts, la charge d’impôt, le taux d’imposition effectif, le résultat net et le bénéfice par action. Nous adjoignons également aux rapports du chiffre d’affaires, du chiffre d’affaires unitaire et du bénéfice opérationnel des mesures non-PCGR qui excluent l’impact période sur période des variations des taux de change des devises étrangères, des modifications des taux d’actualisation des régimes de retraite et des activités de couverture. De plus, nous divulguons périodiquement les flux de trésorerie disponibles, les flux de trésorerie disponibles excluant les cotisations de retraite discrétionnaires et les dépenses en immobilisations, y compris les remboursements d’obligations de location-financement. Les mesures équivalentes déterminées conformément aux PCGR sont également qualifiées de « rapportées » ou « non ajustées ».

Nous pensons que ces mesures non-PCGR fournissent des renseignements supplémentaires significatifs qui aident les utilisateurs de nos états financiers à comprendre nos résultats financiers et flux de trésorerie et à évaluer la progression de nos performances car elles excluent des éléments susceptibles de ne pas présenter d’intérêt ou de lien par rapport à nos opérations sous-jacentes et peuvent fournir une base de référence utile pour l’analyse des tendances dans nos activités secondaires. Ces mesures non conformes aux PCGR sont utilisées en interne par la direction pour l’analyse de la performance opérationnelle des unités opérationnelles, l’allocation des ressources des unités opérationnelles et dans le cadre de la détermination des attributions de compensation incitative.

Restructuration et autres frais

Le résultat opérationnel ajusté, la marge opérationnelle, le bénéfice avant impôts, le bénéfice net et le bénéfice par action excluent l’impact des charges liées aux programmes de restructuration, y compris les coûts de la stratégie de transformation et les dépréciations d’actifs.

Impact des variations des taux de change et des activités de couverture

Le chiffre d’affaires non affecté par le risque de change, le chiffre d’affaires unitaire et le bénéfice opérationnel sont calculés en divisant le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires unitaire et le bénéfice opérationnel rapportés pour la période actuelle en dollars américains par les taux de change moyens pour la période actuelle afin d’obtenir le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires unitaire et le bénéfice opérationnel en devise locale pour la période actuelle. Les montants dérivés sont ensuite multipliés par les taux de change moyens utilisés pour convertir les résultats comparables pour chaque mois de la période de l’année précédente (y compris l’impact période sur période des activités de couverture de change). La différence entre le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires unitaire et le bénéfice opérationnel rapportés en dollars américains pour la période actuelle et le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires unitaire et le bénéfice opérationnel dérivés en dollars américains pour la période actuelle correspond à l’influence période après période des fluctuations monétaires.

Impact des changements dans les taux d’actualisation des pensions

Le bénéfice d’exploitation neutre au taux d’actualisation des régimes de retraite non conforme aux PCGR exclut l’impact période sur période des variations de taux d’actualisation sur le coût des services de retraite.

Le bénéfice d’exploitation neutre au taux d’actualisation des retraites est calculé en actualisant la valeur des avantages attribuables au service du personnel au cours de la période en cours en utilisant le taux d’actualisation de l’année précédente applicable à chacun de nos régimes à prestations définies parrainés par la société. La différence entre ce montant dérivé et le coût des services déclaré pour la période en cours correspond à l’incidence d’une période à l’autre des variations des taux d’actualisation des régimes de retraite sur le bénéfice d’exploitation.

Ajustements concomitants et postérieurs à la prise de retraite évalués à la valeur du marché

Nous comptabilisons immédiatement les variations de la juste valeur des actifs des régimes et les écarts actuariels nets supérieurs à un corridor de 10 % pour nos régimes de retraite et de retraite à prestations déterminées postérieures à la retraite immédiatement dans le cadre des autres revenus (charges) de retraite. Nous complétons la présentation de notre bénéfice avant impôts sur les bénéfices, bénéfice net et bénéfice par action par des mesures non-PCGR qui excluent l’impact des gains et pertes comptabilisés au-delà du corridor de 10% et les effets fiscaux connexes. Nous pensons que l’exclusion de ces impacts à la valeur du marché fournit des informations supplémentaires importantes en supprimant la volatilité associée aux variations à court terme des taux d’intérêt du marché, de la valeur des actions et de facteurs similaires.

Ce coût net ajusté des prestations périodiques (641 millions de dollars en 2020 et 754 millions de dollars en 2019) est comparable à la comptabilisation de nos régimes à prestations définies dans notre rapport trimestriel selon les PCGR des États-Unis, en utilisant le rendement attendu des actifs des régimes (7,70 % en 2020 et 7,68 % en 2019) et le taux d’actualisation utilisé pour déterminer le coût net des prestations périodiques (3,55 % en 2020 et 4,45 % en 2019). Le coût net non ajusté des prestations périodiques reflète le rendement réel des actifs du régime (12,54 % en 2020 et 17,57 % en 2019) et le taux d’actualisation utilisé pour mesurer l’obligation au titre des prestations projetées à la date d’évaluation du 31 décembre (2,87 % en 2020 et 3,55 % en 2019).

Les effets de l’impôt sur le revenu différé de ces ajustements concomitants et postérieurs à la prise de retraite évalués à la valeur du marché sont calculés en multipliant les taux d’imposition prévus par la loi applicable dans chaque juridiction fiscale, y compris la juridiction fédérale des États-Unis et diverses juridictions d’États aux États-Unis, ainsi qu’à l’extérieur des États-Unis, par les ajustements. Les moyennes des taux d’imposition applicables en 2020 et 2019 ont été de 24,0 % et 23,9 %, respectivement.

Flux de trésorerie disponibles et dépenses en immobilisations ajustées

Nous calculons les flux de trésorerie disponibles à partir des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation auxquels nous soustrayons les dépenses en immobilisations et le produit des cessions d’immobilisations corporelles, et auxquels nous ajoutons ou soustrayons les variations nettes des créances des finances et d’autres activités d’investissement. Les flux de trésorerie disponibles hors cotisations de retraite discrétionnaires rajoutent les cotisations de retraite discrétionnaires effectuées pendant la période. Nous croyons que les flux de trésorerie disponibles, les flux de trésorerie disponibles excluant les cotisations de retraite discrétionnaires et les flux de trésorerie disponibles ajustés pour les remboursements du principal des obligations de location-financement sont des indicateurs importants de la quantité de trésorerie générée par les opérations commerciales courantes et nous les utilisons comme mesure de la trésorerie supplémentaire pour investir dans notre entreprise, honorer nos dettes et remettre des liquidités aux actionnaires. De plus, nous croyons que l’ajustement des dépenses en immobilisations pour les remboursements du principal des obligations de location-financement reflète plus adéquatement l’encaisse globale que nous avons investie dans les immobilisations. 

Les mesures financières non-PCGR devraient être considérées comme un complément et non comme une alternative à nos résultats rapportés conformément aux PCGR. Toutefois, ces renseignements financiers non-PCGR ne représentent pas une ressource exhaustive sur laquelle se baser dans le domaine de la comptabilité. Par conséquent, il se peut que nos renseignements non-PCGR ne soient pas comparables aux mesures d’autres sociétés portant un nom similaire.

Téléchargements

  • Publication des résultats du quatrième trimestre 2020

    3 févr. 2021

    Télécharger
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink SoftwarePowered By OneLink